LDRP architecture et design l'agenceprojetséditionspressecontact
   
ldrp ldrp
 

patrimoine

Corps de fermes remarquables du Parc naturel régional Oise-Pays de France / Eglise Saint-Paul à Paris /
Eglise Saint-Rémi à Maisons-Alfort / Etude urbaine de Luzarches /
LDRP architecture et design

 
< photos 1/4 > |  plans et maquettes
eglise_st_paul   EGLISE SAINT-PAUL | PARIS
Création de l'emmarchement, de l'autel et du mobilier liturgique

Localisation  Paris (75)
Maîtrise d’ouvrage  Eglise Saint-Paul
Maîtrise d’œuvre  Jean-Louis Perveaux  et LDRP
Date de la réalisation  2005
Surfaces  300 m², emmarchement de 10 mètres de diamètre
Coûts des travaux  150 000 euros HT hors maîtrise d’œuvre

Entreprises  Atelier JL Baudouin
Matériaux  Pierre de Bourgogne et Moabi

 

     
Dans cette église du XVIIe siècle, où la première pierre fut posée par Louis XIII et la première messe célébrée par Richelieu, toute modification doit recevoir l'aval de trois autorités : la Ville de Paris (propriétaire du bâtiment), le Conservatoire des Musées Nationaux, et l'Architecte des Bâtiments de France. C'est donc suite à plusieurs consultations et propositions que s'est construit le projet portant sur la création d'un emmarchement, d'un autel et d'un ensemble de mobilier liturgique (chaise, fauteuil, lutrin).
L'emmarchement, se compose de deux plateformes. La première, à 30 centimètres du sol, s'inscrit dans le cercle d'une rose des vents. La seconde, 10 centimètres plus haut, rectangulaire, enserre l'autel et autorise six prêtres à s'y tenir. Le rôle de cette dernière - outre de marquer géographiquement l'autel - est de permettre au prêtre en charge de la cérémonie d'y prendre respiration et appui. Un dessin avec des motifs rayonnants habille ces nouvelles structures. L'autel, en écho aux parois de l'église est en pierre de Bourgogne de Pouillenay. L'autel reprend aussi cette pierre calcaire fossilisée. Ce choix correspond à une volonté de se rapprocher de la structure en pierre de l'église plutôt que de ses ornements en marbre. L'autel peut être assimilé à la structure de l'église et confirmé dans sa non-mobilité afin de pouvoir être consacré. Il accueille un bas-relief classé à l'inventaire du patrimoine national, représentant les compagnons d'Emmaüs (une ancienne porte de tabernacle), l'autel présente un double ébrasement sur sa face avant. Sur la face arrière, une cavité, scellée lors de la consécration, contient un reliquaire. Enfin, une prise micro et une prise secteur se trouvent discrètement placées sur cette même face.
   
   
     
  crédits & mentions légales
LDRP architecture et design
 
laurence Duca Rémy Peyrard